New Swiss Cookbook Highlights 10 Traditional Food Products

Simplement Suisse, available in French and German.

A new Swiss cookbook by Tania Brasseur and Marina Kienast Gobet will help you discover 10 lesser-known food products from Switzerland. Simplement Suisse includes both the fascinating stories behind these uniquely Swiss products, as well as recipes to accompany them. Available in French and German, this book will take you around the country to meet the people responsible for maintaining these special culinary traditions.

I interviewed the authors by email to learn more about their motivation to create this beautiful new book and what we can expect to find beneath its cover.


Disclosure: This post contains affiliate links via Helvetiq. I earn a small commission when you click on the links and make a purchase, at no additional cost to you.

1. How did the idea for this book first come together?
Comment est née l’idée de ce livre ?

TB – “I wanted to introduce people to some lesser-known Swiss food products and the people who produce them. I also wanted to show the link that is so important to me between the land, humans and food. The most important thing for me was to tell a story around each of the products to share the enthusiasm I felt when I discovered them.”

J’ai eu envie de faire découvrir aux gens des produits suisses méconnus et aussi les personnes qui les produisent. Je voulais aussi montrer ce lien si important à mes yeux entre la terre, l’être humain et la nourriture. Le plus important pour moi, c’était de raconter une histoire autour de chacun des produits pour partager l’enthousiasme que j’ai ressenti moi-même en les découvrant.

MKG – “During our first exchanges, Tania introduced me to a few products and their stories. We quickly realized that they deserved to be enhanced with creative recipes.”

Lors de nos premiers échanges, Tania m’a présenté quelques produits ainsi que leurs histoires. Nous avons vite compris qu’ils méritaient d’être sublimés avec des recettes créatives.

2. Can you describe your partnership with Marina Kienast Gobet? How did you approach writing this Swiss cookbook together?
Pouvez-vous décrire votre partenariat avec Marina Kienast Gobet? Comment avez-vous abordé l’écriture de ce livre ensemble ?

TB – “We met through our publisher, Hadi Barkat, CEO & Founder of Helvetiq. Marina had already published a book at Helvetiq, and she already had in mind the idea of making another one. We hit it off right away. For the writing of the book, our roles were well defined: I described the Swiss food product through a story that she then read. In turn, she interpreted the product with her own recipes.”

“Nous nous sommes rencontrées grâce à notre éditeur, Hadi Barkat. Marina avait déjà publié un livre aux éditions Helvetiq et elle avait déjà en tête l’idée le projet d’en réaliser un autre. Le courant est immédiatement passé entre elle et moi. Pour l’écriture du livre, nos rôles étaient bien définis : moi, je racontais le produit à travers une histoire que je lui faisais lire. Elle, elle interprétait le produit dans ses propres recettes.

MKG – “Despite our well-defined roles, we exchanged, discussed and moved the project along together the entire way. A real team effort.”

“Malgré nos rôles bien définis nous avons échangé, discuté et avancé ensemble tout le long du chemin. Un vrai travail d’équipe.”

3. What criteria did you use to select the 10 “simply Swiss” foods?
Quels critères avez-vous utilisés pour sélectionner les 10 produits suisses ?

TB – “We started with the Inventory of Culinary Heritage. The choice was vast! We picked about 20 products from among the “unprocessed” products, which could thus serve as a basis for recipes. The funny thing is that, without even consulting each other, we picked the same ones, with one or two exceptions! Then we made a second selection together to reduce the number of products to 10. Personally, I already knew some of the products from my work at Switzerland’s Slow Food association.”

“Nous sommes parties de l’Inventaire du Patrimoine culinaire. Le choix était vaste ! Nous avons pioché une vingtaine de produits parmi les produits « non transformés », qui pouvaient ainsi servir de base à des recettes. Ce qui est drôle, c’est que, sans même nous consulter, nous avons pioché les mêmes, à une ou deux exceptions près ! Ensuite, nous avons fait ensemble une deuxième sélection pour ramener le nombre de produits à dix. Personnellement, je connaissais déjà certains produits grâce à mon travail chez Slow Food Suisse.”


MKG – “For my part, I really wanted to know the selected products and their uses before I could move forward with developing recipes, while keeping their authenticity.”

“De mon côté, j’ai vraiment voulu connaître les produits sélectionnés et leurs utilisations avant de pouvoir les mettre en avant dans des recettes créatives, tout en gardant leur authenticité.” 

4. What were your research methods for this Swiss cookbook?
Quelles ont été vos méthodes de recherche pour ce livre de recettes suisse?

TB – “As far as I’m concerned, meeting with the producers was essential, the exchange with them. They are people who are passionate about what they do. It is this emotional aspect that I really wanted to highlight. Of course, I also did a lot of research (my university background was useful!), but I didn’t want to make a “scholarly” book. Once again, behind each of these products there is a beautiful story!”

En ce qui me concerne, c’est la rencontre avec les producteurs qui a été primordiale, l’échange avec eux. Ce sont des gens passionnés par ce qu’ils font. C’est cet aspect émotionnel que j’ai voulu privilégier. Je me suis bien sûr aussi beaucoup documentée (mon parcours universitaire m’a été utile !), mais je ne voulais surtout pas faire un livre « érudit ». Encore une fois, derrière chacun de ces produits il y a d’abord une belle histoire !

5. How many recipes are in the book? What kinds of dishes will we find?
Combien de recettes y a-t-il dans le livre ? Quels types de plats trouverons-nous?

TB – “There are about four recipes for each product. Each product also has a section called “What do I do with it?” where I give simple ideas for how to use them: they are not recipes, but rather sources of inspiration.”

“Marina, on the other hand, has created real recipes around the products, with her own style. The idea was to get away from traditional recipes: she brought a fresh look to each product. And, that’s exactly why it’s so interesting !”

“Il y a en moyenne quatre recettes par produits. Pour chaque produit, il y a aussi une partie intitulée « J’en fais quoi ? », où je donne des idées toutes simples pour les utiliser : ce ne sont pas des recettes, mais plutôt des sources d’inspiration.

Marina, quant à elle, a créé de vraies recettes autour des produits, avec sa propre sensibilité. L’idée était justement de s’éloigner des recettes traditionnelles : elle a apporté un regard neuf sur chaque produit. Et c’est justement ça qui est intéressant !

MKG – “There are also reinvented classics, such as tabbouleh, leckerlis, rösti, quiche or tajine.”

“On trouve aussi des classiques revisités comme le taboulé, les lekerlis, le rösti, la quiche ou encore le tajine.

Rosace de lasagnes au jambon et au vacherin fribourgeois. Photo credit: Dorian Rollin.

6. Were there any surprises during the course of your research?
Y a-t-il eu des surprises au cours de vos recherches ?

TB – “Each of these products has a story… and all of them surprised me!”

Chacun de ces produits a une histoire… et toutes m’ont surprise !


MKG
– “Every story surprised me too! As for the recipes, I made some discoveries when I was cooking with them, such as the farina bóna (toasted corn flour) and the dried beans. In the end, there were only pleasant culinary challenges.”

“Chaque histoire m’a surpris aussi ! Côté recettes, j’ai fait quelques découvertes durant l’utilisation et lors des cuissons comme par exemple avec la farina bóna, les haricots séchés, mais au fond, cela n’a été que des agréables challenges culinaires.

Birnel, one of 10 food products featured in Simplement Suisse. Photo credit: Dorian Rollin.

7. What do you hope to accomplish with this Swiss cookbook?
Qu’espérez-vous accomplir avec ce livre de recettes suisses?

TB – “I hope to inspire people to discover these Swiss food products, but also to discover other products that are not in the book and to explore the riches of their own region… and of all of Switzerland! There are an incredible number of wonderful producers and artisans in Switzerland. Eating is also a way to travel, even around your home…”

“J’espère donner envie aux gens de découvrir ces produits, mais aussi de partir à la découverte d’autres produits qui ne sont pas dans le livre et d’explorer les richesses de leur propre région… et de toute la Suisse ! Il existe un nombre incroyable de producteurs et d’artisans formidables en Suisse. Manger est aussi une façon de voyager, même autour de chez soi… “

MKG
– “I also hope to be able to pass on the desire and the freedom to create recipes with the selected products, but also with so many others!”

“J’espère également pouvoir transmettre à tous, l’envie et la liberté de créer des recettes avec les produits sélectionnés mais aussi avec plein d’autres !”


Simplement Suisse : Produits d hier, recettes d aujourd’hui (Helvetiq), 224 pages
By Tania Brasseur and Marina Kienast Gobet
Photos : Dorian Rollin, Food styling Camille Stoos
CHF 39 (français et allemand)

2 replies »

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.